Le travail suit la mobilité de la pensée. Il n’est pas fixé d’avance . Les couleurs comme les traits suivent l'agitation de l’émotion. 

Ma peinture est une pensée qui voit; sans nommer ce qu’elle voit. Ce qu’elle voit sur un objet c’est un autre objet, caché. 

L’image de l’espace est une construction, ce n’est pas une réalité et cela fait apparaître l’invraisemblable.

 

Évoquer ce qui n’est pas encore : un sous-venir -

Ce qui résiste à l’entendement donne de l’éclat à ce que l’on sait voir. L’absence de sens immédiatement formulable est une chance pour que l’impossible devienne probable.

De l’écriture Illisible à l’onde Visible. 

« Si mes graphies sont illisibles c’est pour dire non aux commentaires » R. Barthes 1976

De la mer à l’écriture il n’y a qu’une brasse. Et tandis que l’onde soulève les flots, émerge un son imaginaire.

Ce son, reflet d’une écriture illisible,

Cette onde, reflet de ces mots inaudibles. 

                                                                                    mclaire________g

                                                                                             

Mclaireg

© 2020 

Mclaireg -  Artiste multimedia - oeuvres contemporaines

peintures - aquarelles - photographies - lingravures

info@mclaireg.com

Tel: +33 6 25 31 01 94

  • Instagram